• Chinese
  • Arabic
  • Somali
  • Russian
  • Iran
  • Vietnam
  • Italian
  • Spanish

Leaders de la sécurité communautaire – Ville d’Ottawa

Craig Calder, leader de la sécurité communautaire – Ville d’Ottawa

Le Prix du mérite de la sécurité communautaire de la Ville d’Ottawa est décerné à un employé municipal qui a démontré un leadership exceptionnel en matière de prévention du crime et de sécurité communautaire. Craig Calder est ce type de leader. À titre de directeur des règlements municipaux, Craig est responsable d’une vaste zone qui se déploie de la rivière Rideau à Cumberland, vers l’est, et jusqu’à Osgoode, au sud.

Ses 30 employés font respecter environ 25 règlements municipaux relatifs aux normes du bâtiment, au zonage, au bruit et aux parcs, notamment. De concert avec son équipe, il doit s’occuper de bon nombre de plaintes et de situations stressantes. Dans ce cadre de travail exigeant, il est essentiel de garder une attitude positive, un esprit de collaboration et un sens de l’humour.

Ce sont ces qualités que Craig Calder valorise par-dessus tout. Il prêche par l’exemple et donne à ses employés la liberté de prendre leurs propres décisions. La sécurité et la protection s’inscrivent au nombre des tâches quotidiennes de son équipe. C’est pourquoi il a joué un rôle important en représentant les Services des règlements municipaux auprès de nombreux comités de sécurité et de protection des zones d’amélioration commerciale.

Si on veut réellement apporter des changements favorables à la qualité de vie des résidents, des propriétaires d’entreprises et des clients d’un quartier, chaque membre de la communauté doit s’approprier les enjeux et mettre en place les ressources adéquates visant à résoudre rapidement les problèmes. Craig a rempli ce rôle admirablement bien. Il a également travaillé de près avec les résidents par le biais de son engagement au sein du programme « Ensemble pour Vanier ».

Sa plus grande fierté : avoir assisté à la renaissance du quartier par le biais de sa participation au comité de la ZAC de Vanier. Pour lui, c’est un projet d’embellissement, et il est aisé de comprendre pourquoi. Au cours des cinq dernières années, Vanier a trouvé son identité grâce à des citoyens dévoués qui se sont évertués à rendre le quartier sécuritaire et propre, ainsi qu’à réparer le paysage de rue, à améliorer l’esthétique de certaines des propriétés les plus problématiques et à prendre en charge les problèmes de bruit et de graffitis, notamment. Des liens plus solides se sont tissés entre l’administration municipale, les résidents, le service de police et OC Transpo. Craig affirme que les améliorations ont eu un impact important sur la communauté.

Craig voit son rôle – et celui de ses partenaires communautaires – comme celui d’un catalyseur de changement. Selon lui, si on laisse un problème s’aggraver, le quartier finira par se dégrader. Toutefois, si on l’affronte rapidement, toute la communauté se mettra à participer au processus.

Les citoyens ont un sens de la propriété, clé du changement à long terme. Résultat : la criminalité recule tandis que la communauté retrouve sa fierté.

Pour ce qui est de ce prix, Craig affirme qu’il n’est pas le seul à mener à bien la galère. Il ne représente qu’une petite partie d’un grand ensemble : des gens engagés à bâtir de meilleures collectivités pour que tous puissent en tirer avantage.

Ken Racine, leader de la sécurité communautaire – Ville d’Ottawa

Agent de police spécial au service du maintien de l’ordre d’OC Transpo, Ken Racine a la responsabilité d’assurer la sécurité et la protection des employés des services de transport en commun, ainsi que des communautés que dessert OC Transpo. Cependant, Ken déborde de son mandat en œuvrant à convaincre tout le monde de poursuivre un même objectif : la prévention de la criminalité dans la collectivité.

Ardent défenseur des jeunes, Ken occupe le poste de policier-conseil dans les écoles au sein du service du maintien de l’ordre d’OC Transpo. Il est l’un des quatre agents de liaison affectés aux nombreuses écoles d’Ottawa qui utilisent OC Transpo pour assurer le transport de leurs élèves. Au début de chaque année scolaire, il participe aux programmes d’orientation des écoles et explique aux jeunes l’attitude à adopter dans les transports en commun ainsi que les conséquences encourues lorsqu’on enfreint les règlements.

Ken s’occupe de tous les problèmes et les incidents scolaires. Il travaille aussi auprès des élèves qui souhaitent discuter de leurs préoccupations entourant les questions de sécurité lorsqu’ils utilisent le réseau de transport. Il sait que plusieurs élèves n’osent pas parler de ce qui les tracasse. C’est pourquoi il a mis en place, cette année, une nouvelle initiative : se rendre directement dans les classes de 7e et de 8e années, et essayer de supprimer les barrières que beaucoup d’élèves voient se dresser entre eux et les figures d’autorité. Les résultats ont été très positifs, si bien que les élèves abordent maintenant Ken chaque fois qu’il arrive à l’école.

Cette année, Ken en a fait encore davantage en participant à la course Terry Fox aux côtés d’élèves de différentes écoles. Par le biais des nombreuses activités qu’il entreprend, Ken encourage les jeunes à le voir sous un éclairage différent et à établir une bonne relation avec lui. Tous ces efforts lui permettent de tisser une relation de confiance et de faciliter la communication.

Grâce à son travail auprès des jeunes, Ken est devenu très intéressé par le principe de la justice réparatrice qui met l’accent sur le tort subi par la victime et la collectivité. L’objectif de ces programmes est de « rétablir » les liens, réparer les dommages causés, et empêcher les récidives. Ken a utilisé ce modèle dans les écoles. Lorsque survient un incident, il communique non seulement avec le délinquant, mais également avec les écoles, les parents, les enseignants et souvent, la victime, de façon à ce que tout le monde puisse s’unir pour résoudre le problème.

Ken a transposé son travail au cœur de la communauté en s’impliquant dans les cafés de Voisins unis et en discutant des questions de sécurité communautaire avec le Service de police d’Ottawa, Prévention du crime Ottawa, le Centre de santé communautaire Pinecrest-Queensway et Logement communautaire Ottawa. Sa position comme policier-conseil dans les écoles lui a permis d’encourager les jeunes à assister aux réunions des Cafés pour la prévention du crime et à apprendre comment résoudre les conflits d’une façon stimulante.

Ken collabore également avec bon nombre d’organismes bénévoles dans sa communauté et travaille à un programme de mentorat d’élèves par le biais d’OC Transpo. L’engagement de Ken démontre clairement qu’il participe à la prévention du crime par le biais du développement social, en faisant la promotion du bien-être par l’éducation, la coopération et les interactions sociales positives au sein de sa communauté.